Sur la route, visite d'une AMAP

Dimanche 31 juillet 2005 22:41 - Divers

Le Miralier, j'écrirai dessus plus tard, j'en aurai maintes fois l'occasion. Après l'avoir quitté, passé la journée à Valence et embarqué dans un train de nuit, je suis arrivé à Biarritz dans la matinée du 26. Passée la journée de travail, je me trouve à visiter une AMAP en création, à croire que je reste calé dans un truc. AMAP, c'est « Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne », j'ai longtemps cru que le P était pour « de Proximité », c'est bien aussi.

Survol sur papier de l'année des récoltes, blettes en hiver, tomates en été, je résume, historique de l'installation, maraîcher depuis cinq ans, instituteur avant, sur les terrains actuels depuis presque deux ans. Puis le tour du propriétaire.

D'abord le poulailler, 170 poules, à peu près autant d'oeufs par jour, c'est là une toute petite installation comparée à ce qui se fait généralement. Mais par rapport à l'imaginaire d'une petit einstallation familiale, c'est déjà énorme. Je note quelques astuces, agencement des abreuvoirs, manière dont les oeufs glissent sur une pente pour se retrouver éloignés des déjections des poules, etc. Cela se révélera peut-être utile.

Ensuite, terrain suivant, maraîchage, pommes de terre, tomates, piments, laitues, courges, carottes, poireaux... un tour rapide. La terre est sèche, il n'y a pas de source à proximité, il faut passer par l'eau de distribution, ça coûte super cher. Je repense au Miralier, sa terre excellente et ses sources, on peut vraiment y faire quelque chose de bien.