Voyage en Italie

Lundi 4 janvier 2010 12:12 - Divers

Quatre semaines, du 6 décembre, au 4 janvier, dans le sud de l'Italie, en Calabre et en Sicile. Le premier soir, un peu de vocabulaire, j'ai appris « alla spina »; je ne pense pas avoir vu de pompe à bière de tout le reste du séjour.

Cathédrale de Palerme, et clémentines

Cathédrale de Palerme

À Palerme il faut absolument faire des photos des petites rues, avec du linge qui pend, et des marchés, avec leurs étals de citrons.

Plage de Cefalù

Cefalù

Décembre par plus de vingt degrés (24° le 30 décembre à Messine), c'est agréable.

Entre Villa San Giovanni et Messine

Traversée de Villa San Giovanni à Messine

Les transports en commun ont une certaine réputation de retards, on ne les a pas trop vécus. Et c'est génial d'aller en ferry à Messine pour moins cher qu'un Arts-Loi — Gare du Midi avec la STIB.

L'Etna

L'Etna, depuis Acireale

De la Sicile, les gens connaissent l'Etna et bien peu les arancini; ils ratent quelque chose. Cela dit en faire l'entièreté du repas de Noël, c'est peut-être pousser un peu.

Scilla, un côté

Scilla

J'ai été pendant trois semaines captivé par l'existence d'une rue Cesare Battisti à Reggio, avant de réaliser qu'il devait s'agir d'un homonyme. Par ailleurs j'ai découvert que le travail de fin d'études de Fanny Ardant est intitulé « Anarchisme et surréalisme ».

Palizzi

Palizzi Superiore

Edward Lear, artiste et poète anglais, a été fasciné par les villages dans la montagne calabraise, et Palizzi en particulier; le gars m'ayant pris en stop — alors que je n'en faisais pas —, en est très fier; il adore son village.

Un grand merci pour l'accueil à Mikaël et Évangéline à Reggio, à Bastien à Palerme, et à Sophie "même si j'ai fait un peu ma chiante (mais toi aussi un peu alors ça va :)".