Le retour de Stamina

Jeudi 29 mai 2008 11:37 - Code

J'en suis arrivé à rêver cette nuit à une émission radio où les ennuis s'accumulaient jusqu'à me voir un rien irrité quand je découvrais qu'il n'y avait qu'un micro pour trois personnes, irritation qui se transformait en totale lassitude quand une note était passée signalant qu'on s'était trompé dans les dates, qu'il ne devait pas y avoir d'émission ce soir-là...

Et je me dis qu'il y a peut-être moyen d'y voir l'influence des problèmes récurrents rencontrés à la radio ces dernières semaines, même si d'un autre ordre, principalement en rapport avec le système de diffusion automatisée (par la suite simplement référé par l'appellation « nonstop »).

Coccinelle sur façade

Bruxelles, 20 mai 2008

Le logiciel libre, c'est super cool, ça veut notamment dire qu'on peut adapter le logiciel à nos besoins particuliers et en corriger les bugs nous-mêmes. Malheureusement ça ne se fait pas d'un coup de baguette magique...

On a commencé à utiliser soma il y a plus de deux ans, j'y ai corrigé certains bugs flagrants (ah ah, pas moyen de programmer quoique ce soit pour le 31 du mois, avec un message d'erreur affirmant presque qu'il n'y a jamais que 30 jours dans un mois) et ai ajouté certaines fonctionnalités par la bande (modification dans sa manière de stocker les logs, et utilisation de ceux-ci pour générer une archive de la diffusion). Mais l'adapter à notre mode de fonctionnement, assez différent semble-t-il de cette radio italienne où le logiciel a vu le jour, cela a toujours été vu comme une tâche trop importante, alors on a fait avec, contournant des problèmes de manière pas toujours très élégante.

Mais vraiment, tout le monde était quand même assez content des services rendus, jusqu'il y a quelques semaines, où un crash qui n'était arrivé qu'une ou deux fois est devenu bien plus fréquent, me valant appels téléphoniques, « soma est dans les choux », à dix heures du matin comme à dix heures du soir.

Du coup j'ai décidé de prendre un peu de temps pour investiguer, ulimit -c unlimited, exécution depuis gdb, mais que dalle, il y a bien une segfault à un moment, qui entraîne par la suite une boucle infinie consommant le CPU, mais pas la moindre trace laissée et qui pointerait vers la cause.

Page de notes

Notes prises rapidement, la nuit

C'est ainsi que je me suis dit que je devrais sortir de ses cartons Stamina, le logiciel de substitution que j'avais commencé à développer, début 2007, et cette idée qui était très vague, qui aurait pu être très éphémère, elle a terriblement pris forme hier soir, dans les rues vides de Bruxelles la nuit, et une fois rentré chez moi, je griffonnai bien vite mes réflexions.

Reste maintenant à trouver un rien de temps pour implémenter tout ça, mais j'ai remodelé cela pour au plus vite pouvoir arriver à quelque chose, donc j'ai quand même un peu d'espoir et suis prêt à assumer n'importe quelle remarque qui pourrait se faire lors de l'assemblée générale de la radio, ce soir.

Dernière modification: jeudi 29 mai 2008 11:38