Interlude musical

Samedi 21 octobre 2006 19:11 - Musique

Nameless, ça reste quand même une de mes meilleures sources musicales et la semaine passée, il y a eu 5 places à gagner pour un concert d'Amiina avec une question à la con, pour la forme, et ça avait l'air bien, alors j'ai répondu et j'ai eu ma place. Content.

Du coup concert au Botanique, à l'Orangerie, configuration assis, et première partie à laquelle je n'accroche pas du tout, mais alors là pas du tout, limite éprouvant, et des commentaires recueillis sur le vif et au bar à la pause, je n'étais pas le seul.

Heureusement après ce fut Amiina et excellent, la configuration sur scène semble ultra-classique, quatre chaises en carré se font face, violons / violoncelle posés à terre, les quatres filles s'y installent, quatre ? non, trois, une est restée derrière, affairée sur un ordinateur portable, ça commence. La quatrième fille rejoint sa chaise, et en fait non, une autre se lève, se place derrière un xylophone, une autre traverse pour aller vers l'ordinateur, va plus loin, fait résonner des verres, et ça continue ainsi, pas vingt secondes à une place, chacune touchant à tout, de la scie au violon, de l'orgue aux clochettes.

Une heure et demi. Impressionnantes. Et public unanime.

Sans ancun rapport mais musique toujours, j'ai dépensé un peu de ma paie des vendanges en disques et je suis quand même un peu déçu de « Putain de toi », reprises de Brassens, je base ça sur une ou deux écoutes seulement, dont je ne retiens finalement que Dionysos (la canne de Jeanne), il faut dire aussi que c'est un peu l'arnaque commerciale vu qu'il y a aussi pas mal de reprises qui étaient déjà sur l'album "les oiseaux de passage", ce qui me permet ainsi de ne pas considérer ici les têtes raides, noir désir et miossec...

Toujours dans les reprises, je me suis laissé aller à acheter le « tribute à Dick Annegarn », pour le souvenir de nuits lyonnaises où se chantait « Sacré Géranium ». Et là excellente surprise, c'est vraiment un cran au-dessus de l'«hommage» à Brassens du paragraphe précédent.

Paragraphe précédent qui se terminait par miossec et tout s'enchaîne parfaitement parce que nouvel album, « l'étreinte », et ici aussi un peu déçu aux premières écoutes, mais là faudra vraiment que je le réécoute plus longuement et dans des meilleures conditions.

Les meilleures conditions, elles ne sont pas nécessaires pour ensuite profiter de l'«International Superhits!» de Green Day, qui appelle aussi bien des vieux souvenirs, 1994, Basket Case et cie, que des plus récents, Montpellier tout ça. C'est limite s'il tourne pas en boucle depuis trois jours.

Mais bientôt il laissera la platine libre et j'anticipe du bon avec le dernier album de Sonic Youth, « Rather Ripped » (dont la pochette me fait penser au dernier Garbage, soit dit en passant), Sonic Youth qui près de vingt ans après Daydream Nation et Teen Age Riot place dans le feuillet dont j'ai rapidement tourné les pages une photo, borne d'incendie qui coule, coin de mur taggé du symbole des squats, slogan bombé sur le mur, « Direct Action / Gets The Goods ! ».

Même si Putain de toi n'est pas à la

Comment by Jean-Louis on 23 octobre 2006 20:19

Même si Putain de toi n'est pas à la hauteur, je serai heureux de l'entendre. Dick Annegarn également. Réécoute Miossec et on en parle quand on se voit. Bises

Comment by Jean-Louis on 23 octobre 2006 20:21

Je te passe Tribute to Dick Annegarn quand tu veux. J'aime. Il y a quelques reprises terribles. Celui-là, je ne l'ai pas payé non plus, pas terrible, mais tu connais la théorie des 300.000 exemplaires !

Comment by Didier on 5 janvier 2007 11:45

Ah, oui, j'oubliais : je suis une "ami de 30 ans" de ton Jean-Louis de père et je suis tes aventures depuis presqu'aussi longtemps ! Bise.

Comment by Didier on 5 janvier 2007 11:52

Les commentaires sur ce billet ont été fermés.