Halte à l'industrialisation du web

Vendredi 31 mars 2006 11:27 - Code

La balkanisation du web, c'était il y a quelques années, bordel intégral dans l'HTML qui complexifiait énormément les développements d'alternatives, un billet Balkanisation du Web (presque passée) résume un peu tout ça.

Deux ans plus tard, sur le même weblog, il y a un billet le format des formulaires qui parle d'XForms, sans en dire grande chose, mais j'imagine facilement des sous-entendus. XForms ⇒ standard ouvert ⇒ bien pour le web.

Et là je dis stop. Et personne ne m'entend, pas besoin de mettre trois commentaires ici pour m'affirmer le contraire.

XForms, soutenu par Novell et IBM, super grass root, spécification écrite par IBM, Novell et Google, avalisée W3C, ça signifie quand même des choses, sûr, mais ça n'oblige pas le béni-oui-oui derrière.

D'abord, ça résoud le mauvais côté du problème, le côté navigateur où la situation n'était pas parfaite, certes, mais où on se débrouille quand même pas mal avec de l'HTML. L'autre côté est par contre ignoré, pour tout ce qui est stockage, traitement ultérieur de l'information, ça ne change rien.

Un super formulaire ultra-technologique et pof, un clic sur submit et ça se retrouve stocké dans un format propriétaire sur un quelconque serveur et paf, l'interopérabilité s'arrête là.

C'est un peu nul.

Et puis, auto-explication sociologique, c'est trop compliqué pour les petits auteurs, c'est un peu l'industrialisation du formulaire, alors que je me trouvais bien dans les artisans, position menacée, réaction de rejet, tout ça.

Note : c'est brouillon, c'est pour laisser du champ à la réflexion.

Dernière modification: vendredi 31 mars 2006 11:32