Coût du train

Mardi 28 février 2006 1:08 - Divers

Il y trois, quatre ans, Bruxelles-Liège, ça me coûtait quatre euros, Bruxelles-Paris, un trajet trois (4?) fois plus long, vingt-cinq euros. Disproportion déjà, trajet international, grande vitesse, réservation obligatoire, etc.

Aujourd'hui je ne suis plus "jeune", Bruxelles-Liège, 6,5 €, Bruxelles-Paris, 74,5 €. Onze fois plus, mais la distance n'a pas doublé (que je sache). Ça commence à faire beaucoup trop.

Tiens, mappy.fr, Bruxelles-Paris, ah, les trajets piétons pas au-delà de vingt kilomètres, c'est malin ça comme option, je change, petite voiture, essence, distance 306,9 km, durée 3h05, essence 27,5 €, péage 12 €.

Je ne suis pas pressé, arriver une heure plus tard, ça ne me dérange pas, la voiture me dérange, mais franchement, plutôt que des campagnes de communication vantant Paris à 1h25, ils pourraient diminuer un peu les prix, et si ça doit aller de paire avec une diminution de la vitesse, je m'en contrefous.

Allez, un autre, on s'imagine partir à deux, Bruxelles-Nantes, pour un festival radio sonor. Le moins cher en train, 218,40 €, et des comme ça il n'y en a qu'un par jour, les autres c'est minimum 250 €. En voiture, 105,1 € et deux heures de plus. Et à trois ? Le prix en voiture n'augmente pas. Et à quatre, non plus.

Alors une nouvelle fois, merde, j'ai encore dit du mal de la voiture ce soir mais le train, il est pas trop mis en valeur.

Et le confort ? Sûr. Sauf qu'être contrôlé trois fois sur le trajet, c'est carrément désagréable aussi.

(alors, pas de solution ? non)

la solution s'appelle nationalisation : renationalisons les chemins de fer, le téléphone et internet, l'edf, etc. ou plutôt, continentalisons les à l'échelle de l'Europe.

le règne du consomateur roi, c'est le règne de l'entubage généralisé.

Comment by florent on 1 mars 2006 12:05

je voudrais deux aller retour pour bxl paris en premiere classe si c'est possibble deux billet gratui

Comment by el medaoui on 16 juillet 2007 23:37

Les commentaires sur ce billet ont été fermés.