A Short History of Nearly Everything

Lundi 28 février 2005 11:56 - Bouquins

Peu lu en février, à cause de la vie en général, à cause de ce livre, aussi, « A Short History of Nearly Everything », par Bill Bryson. C'est un livre scientifique, biologie, physique, géologie, astronomie, etc. où sommes-nous, dans l'espace, dans le temps ? Et avant ? Et après ?

Mais c'est surtout l'histoire de la science, de découvreurs inconnus en découvreurs connus. Et c'est là que ce livre est extraordinaire, dépassant les faits, « la terre s'est formée il y a 4,6 milliards d'années », pour en expliquer le comment de cette information, les idées successives, la manière dont le calcul s'est fait

C'est surtout marrant de découvrir que des faits qui me semblent acquis depuis les bouquins d'astronomie que je lisais à 10 ans, n'ont en fait été découverts que tout récemment. Mis dans ma perspective Kyoto de février, ça éclaire de grandes incertitudes les discours disant que la science aura réglé toutes ces histoires, énergie et gaz carbonique, dans trente ou cinquante ans.

Dans une autre perspective habituelle, l'industrie pharmaceutique, ce livre n'est absolument pas politique mais parle sur deux pages antibiotiques, pénicilline et perte de ses effets. Et reprend ce commentaire « given a choice between developing antibiotics that people will take every day for two weeks and antidepressants that people will take every day for ever, drug companies not surprisingly opt for the lalter ». Pas un nouvel antibiotique depuis les années 70, une résistance à la méthicilline qui apparaît...

Une critique que j'avais, c'est en cours de lecture, j'avais voulu retrouver cette citation, j'avais feuilleté, pas évident, j'avais espéré un index. Et il y en a un. Et une bibliographie énorme.

Encore un livre acheté au hasard.