La grande désillusion

Jeudi 27 janvier 2005 23:09 - Bouquins

Économie, les turpitudes du FMI; Afrique, Asie, Russie, Amérique du Sud, ses remèdes laissent sur la paille. Joseph Stiglitz décrit tout cela, ce qu'il observait du bureau d'à côté, vice-président de la Banque Mondiale, poste dont il a démissionné.

Ainsi va le monde, le livre est 90% de constats, pas des plus excitants, à laisser reposer, digérer, pour ensuite en reprendre une nouvelle volée. Mais après qu'il aie été posé sur une étagère, oublié pour quelques mois, le dernier chapitre arrive, « L'avenir ». Évidemment, ce n'est pas la révolution qui y est présentée, mais il donne quand même une idée de ce qui serait acceptable (bien qu'insuffisant mais faut pas trop en demander).

Ai lu aussi ! C'est le genre de bouquin auquel on revient souvent, les exemples sont éclairant et démoralisant à la foi.

Comment by Nicolas on 28 janvier 2005 12:22

Les commentaires sur ce billet ont été fermés.