À Debian tu sacrifieras tes horaires

Jeudi 20 janvier 2005 23:38 - Debian

C'est parfois difficile de travailler à l'international, il faut jongler avec les décalages horaires, le gars qui envoie un mail, 9:22:30 -0600, disant qu'une nouvelle version devrait sortir in about 6 hours. Il faut calculer.

Ne pas aller au cinéma trop tard. Ne pas s'attarder dans un café après le cinéma si on y est allé plus tôt. Ne pas se coucher même enrhumé (ce qui, soit dit en passant, ne s'arrangera pas si je continue à me promener dehors par ce temps).

Parce que c'est important de ne pas traîner quand il s'agit de Debian. Ah ah, on rigole dans le fond. Passons; il s'agit ici d'une mise à jour de sécurité, c'est pris au sérieux. Dès les premiers signes, extraction du subversion hébergeant le projet des correctifs, écriture du changelog approprié, coordination avec l'équipe sécu, qui a déjà backporté le nécessaire pour woody, préparation et tests de paquets pour la prerelease.

Et puis attendre. Surveiller ses mails. Surveiller le répertoire de téléchargement. Ctrl-r. Reload. Toujours la 0.10.8, tout est calme. Ici s'insère le calcul. 9+6-(-1)+6. 22 heures. Tout juste. Un petit ciné ?

Ne pas s'attarder, je l'ai déjà mentionné. Rentrer, ctrl-r. Toujours rien. Quelques dizaines de minutes, ctrl-r. Ah. wget. 36.13K/s, c'est lent.

Enfin il est là, tar xzf, application des particularismes Debian, dernières vérifications, construction du paquet, crrr, crrr, crrr, ça compile sec. Quelques tests, ça semble rouler, upload, lent aussi. Mais c'est la fin. Ne reste plus qu'à attendre confirmation de Katie. Puis une dernière cuillère de miel (pour faire passer le rhume) et au lit.

Dernière modification: jeudi 20 janvier 2005 23:54