Journée associative

Mercredi 3 novembre 2004 0:45 - Divers

Quelle est dure la vie associative... Dès mes courses du matin, entre le pain et l'aubergine, on se croise déjà, nouvelles des projets respectifs, des actions en cours, prise de rendez-vous.

Puis la journée, tranquille, vie associative virtuelle, les demandes peuvent être reportées, il suffit de ranger les courriers sur le côté, quand même en traiter quelques-uns, bugs Debian, importants. 18 heures et commencer à cuisiner, découper quelques pommes de terre, faire chauffer une casserole d'eau.

Tout arrêter, oubli, réunion à 18 heures 30, il commence à pleuvoir, se dépêcher, arriver en retard, cinq minutes, personne n'était installé, encore temps de critiquer la disposition des chaises, d'arranger ça, la réunion commence. Longue. Pause clope dont même les non-fumeurs profitent, besoin de changer de sujets. Retour, nouvelles discussions, 22 heures, ça se termine, ranger la salle. Sortir. Mais décider d'un dernier verre. D'autres discussions. À nouveau un dernier verre.

Minuit vingt, retour à l'appartement. Mettre chauffer de l'eau. Suivi rapide sur le bug Debian de l'après-midi. Remplacer le repas à la longue préparation par quelque chose de plus rapide; à peine.